Live Report – Loka @Lyon 2017

Loka à Lyon, ce fut la folie !

 

Vers 15 h le staff monte sur scène pour préparer le matériel…. Les fans du groupe sont déjà au rendez-vous devant la scène à les attendre de pieds fermes, nous étions tous impatients surtout que ce concert marqué la fin de leur tournée « Grip The World Tour » et cela faisait pas mal de temps qu’ils n’étaient pas venus à Lyon. Puis le groupe apparaît enfin sur scène et là, c’est l’apocalypse. Le groupe commence sa première chanson, le ton est donné. Ils envoient tout ce qu’ils ont et les fans leur rendent bien ! Il y a énormément de monde devant la scène pour regarder le groupe, puis Kihiro (chanteur) prend la parole et parle au public avant de reprendre avec encore plus d’énergie !

Au bout d’un moment Kihiro se met une nouvelle fois à parler en expliquant au public que durant le prochain titre tout le monde doit courir et tourner en rond sur le refrain. Le public se prête au jeu pour un moment de folie ! Le chanteur a même partager cela sur son compte Instagram !

Le groupe continu d’enchaîner les titres les fans sautent, lèvent le bras, les poings, secouent la tête…

 

Peu de temps avant la fin du concert, Kihiro parle encore et demande à ce que tous les garçons se mettent au milieu de la scène. Les gens opèrent sans forcément savoir pourquoi il demande cela et au milieu de la chanson, c’est la découverte… Kihiro se jette tout doucement dans la foules et les fans le font circuler jusqu’au fond avant de le ramener par le même chemin sur la scène ! C’est ce qu’on appelle, un bain de foule qui rend ce concert inoubliable !!

Arrive enfin la dernière chanson, le salue final malgré les rappels et la suite à lieu à l’espace dédicace. La encore, une tonne de fans attend sa rencontre, son autographe et sa photo !

 

En bref, ce concert fut un moment particulièrement dynamique et empli d’énergie !

Interview du groupe

 

L’association Asian Dreamers, dont le but est de promouvoir la musique asiatique dans toute la France, a eu la chance de pouvoir obtenir une interview du phénoménal groupe de rock japonais Loka.

Loka produit de nombreuses chansons à succès telles que From Yesterday ou Perfect Enemy depuis leur première année en 2012. En raison de leurs performances énergiques et de leur musique très bien produite, la popularité de Loka s’est étendue au-delà des frontières du Japon pour toucher les cœurs des occidentaux. C’est pourquoi ils ont pu se produire lors de la Japan Touch à Lyon, en France. Au cours de la soirée du 2 décembre 2017, leurs fans français ont apprécié la performance de leur groupe de J-Rock préféré, Loka. Nous avons pu entendre leur joie de l’autre côté de la convention, ce qui montre qu’il existe une demande de musique asiatique en France qui n’est pas satisfaite, c’est pourquoi Asian Dreamers fait de son mieux pour satisfaire cette demande qui ne cesse de croître.

L’un des objectifs de l’association est de répondre à cette demande en créant des concerts de A à Z, dans toute la France, à l’intention de musiciens asiatiques. Nous essayons de faire le bonheur de tous les fans et de les accomplir avec joie et enthousiasme à la nouvelle de la venue de leurs musiciens asiatiques préférés pour une date de concert en France.

 

De plus, c’est la raison pour laquelle Asian Dreamers a souhaité obtenir une interview avec LOKA : afin de fournir un aperçu de leur vie et de leur passion pour la musique. Retour sur ce moment :

 

Un membre de notre personnel leur a d’abord demandé de se présenter aux personnes qui ne savent pas qui étaient le groupe. Chaque membre a décidé de répondre à cette question en se présentant en japonais.

De plus, nous nous demandions s’ils avaient déjà voyagé en France et pour Asian Dreamers dont l’objectif est de promouvoir la musique asiatique, nous avons été heureux d’apprendre qu’ils étaient déjà venus en France à quelques occasions, comme une tournée, une autre convention en dehors de Japan Touch. et le chanteur du groupe, Kihiro adéclaré qu’ils s’étaient même rendus à Nante. Pour notre association, c’est un rêve devenu réalité.

 

Ensuite, puisque nous (Asian Dreamers) étions heureux d’être ici pour l’événement Japan Touch, nous voulions également connaître leur opinion. Et finalement, ils étaient non seulement heureux d’être ici et de se produire pour la convention, mais ils étaient également heureux de marcher dans notre rue. En un mot, ils étaient heureux d’être en France. Et ce bonheur pourrait se transformer en une autre tournée française comme ils l’ont déjà fait, nous espérons en fait que ce sera le cas à l’avenir.

De plus, depuis que Loka a déjà joué en France, notre collaborateur leur a demandé s’ils avaient remarqué des différences entre un public français et japonais. A ce moment, Kihiro réfléchit et finit par répondre avec un ton hésitant: «non», mais il ajoute que les Français sont plus fous. Nous avons donc demandé si cela signifiait que le public japonais était un peu plus calme comparé à un public français, il a répondu avec le même ton hésitant mais cette fois avec une voix quelque peu amusante qui montait plus haut: «non», notre personnel et le groupe a ri joyeusement à ce moment. Nous nous sommes donc demandé quel était le public idéal pour Loka. Ne voyant pas celui-ci arriver, Kihiro demanda à ses collègues et finit par proposer la réponse suivante: «Le public idéal pour nous est celui qui est présent. Tant qu’ils sont là pour le groupe, ils sont parfaits. ”. Ici, nous pouvons clairement voir qu’ils valorisent leurs fans.

 

Comme Loka avait joué au fil des ans sur différents types de scènes, nous leur avons demandé s’ils préféraient se produire sur une scène normale ou conventionnelle, tout comme celle de la Japan Touch. Leur réponse était un peu plus précise que les autres. Ils ont parlé des microphones et de leur expérience personnelle de leur tournée française, ce à quoi nous étions habitués. C’est la réponse que Kihiro nous a donnée, citation: «Je pense que nous aimons les deux, mais il est plus facile pour nous de jouer sur une scène de convention comme celle de Japan Touch, car lors de notre tournée en France, nous avions remarqué que sont plus petites, tout comme les microphones et tout le reste, mais sur une scène conventionnelle, cela semble plus familier, car nous avons la chance de jouer sur de plus grandes scènes avec tout le reste gros. »C’est en fait une excellente réponse. En effet, en disant cela, il a peut-être décrit un problème au sein de l’industrie française du divertissement. Avoir de petites scènes signifie-t-il que la France ne se préoccupe pas vraiment des concerts, de la musique et de l’industrie du divertissement en général? Est-ce que cela empêche en fait un autre artiste étranger de jouer comme il le ferait dans son pays d’origine? Cela signifie-t-il qu’ils préfèrent ne pas venir jouer ici s’ils ne sont pas en mesure de nous donner un excellent spectacle? La réponse de Kihiro est en effet intéressante, elle nous donne beaucoup de choses à penser pour améliorer l’industrie française du divertissement.

 

Enfin, pour terminer l’entretien, nous avons décidé de leur poser deux questions plutôt personnelles. L’un d’entre eux est s’ils s’entendent bien avec les deux nouveaux membres qui ont été ajoutés au groupe déjà existant et s’il y a des problèmes avec eux. Kihiro a dit que les choses s’amélioraient, peut-être avaient-ils besoin de temps d’adaptation avant de vraiment s’entendre. Et il a également ajouté le fait que pour l’instant, il n’y avait pas de problèmes, ce qui est une bonne nouvelle pour les fans. Puisque le groupe s’entend bien, s’amuse et partage sa passion pour la musique, cela peut vouloir dire qu’ils travaillent sur de nouveaux projets, de nouvelles chansons et même peut-être un album confirmé par Kihiro.

La deuxième question plutôt personnelle concernait la dernière fois qu’ils étaient ici pour l’événement Japan Touch. C’était à propos de leur souvenir de signer une paire de seins. Rien ne peut battre un fan d’amour pour leur groupe préféré J-Rock, si vous n’avez plus de papiers, montrez simplement la zone de votre poitrine et obtenez-en un autographe. Quand nous leur avons rappeler ce moment, le groupe a ri joyeusement. Nous leur avons demandé si, cette fois-ci, ils avaient une autre chance de le faire, il s’avère que non. Mais apparemment, ils étaient impatients de le faire, s’ils le pouvaient. Alors mesdames, ne craignez pas de tout montrer devant elles si votre cœur vous le dit.

 

C’était donc la fin de notre entretien avec Loka. Nos expériences avec eux ont été formidables et interactives. En tant que personnel de Asian Dreamers, je tiens à remercier chaleureusement le personnel de la Japan Touch de nous avoir donné la possibilité d’obtenir cette interview exclusive. Et j’aimerais également remercier Loka de nous avoir consacré leur temps et leur honnêteté. Nous (Asian Dreamers) sommes impatients de pouvoir travailler avec eux une deuxième fois.

 

Source : Asian Dreamers staff, Emile.

Toutes les photos du concert ICI

Site – Facebook – Twitter – Instagram

Source : Asian Dreamers

Photo : A&A Photography

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *